header ads

Cours SVT S2 Biologie Animale complet ¦ Les Métazoaires Diploblastiques ou « les Premiers Animaux »


Invertébré 
« Les Métazoaires Diploblastiques » ou « les Premiers Animaux »

PLAN :
1. Classification et Phylogénie
2. Bases de l’organisation
3. Intérêts actuels

1. Classification et phylogénie

Invertébré
è Première étape de l tape de l’organisation organisation des Métazoaires

1.1. Répartition en 4 phylums
     Spongiaires : éponges *
     Placozoaires
    Cnidaires * : méduses, anémones de mer, coraux, hydrozoaires…
    Cténophores : « groseilles de mer »

Spongiaires 

Spongiaires


 Cnidaires
Cnidaires

Cnidaires

Cnidaires


1.2. Phylogénie probable :

Phylogénie probable

* Trois feuillets embryonnaires, symétrie bilatérale
* Deux feuillets embryonnaires, symétrie radiale

1.3. Origine probable :
Agrégation de protistes coloniaux flagellés è « partage des tâches » entre cellules.

Protistes à Métazoaires
Spécialisation à Mouvement / Nutrition / Différenciation : gamètes à Coordination

Le développement d’un organisme multicellulaire en cell. Différenciées nécessite l’intégration de plusieurs processus :
- Régulation des gènes : génome identique dans toutes les cell., mais des gènes particuliers doivent être exprimés uniquement dans des cell. particulières et à certains stades du développement.
- Transmission de la différenciation : l’état de différenciation d’une cell. doit être transmis au cours des divisions cell.
- Organisation dans l’espace : les cell. différenciées doivent s’organiser dans l’espace de façon spécifique et programmée.

Changements fondamentaux dans les processus Changements fondamentaux dans les processus de développement


2. Bases de l’organisation
2.1. Les éponges :
De simples agrégats !
- Asymétrie
Asymétrie

- Dimensions et formes très variées : 10 000 espèces marines, 50 dulcicoles
- Sédentaires : flux de l’eau à travers l’éponge !
- Plan d’organisation très simple : pas d’organes ni de tissus, mais agrégats très lâches de cell. Disposées autour de systèmes de canaux
- Cell. Spécialisées (34 types ≠), le + souvent mobiles . Nutrition : choanocytes
- Squelette : spicules ou réseau élastique (spongine)
Structure = « gastrula »
Structure = « gastrula »
Structure = « gastrula »


Nutrition intracellulaire
Nutrition intracellulaire

Divers types d’organisation des éponges è  filtration
Divers types d’organisation des éponges è  filtration


- Reproduction
à asexuée : bourgeonnement ou fragmentation
à sexuée : ovules et spermatozoïdes libérés par le même individu et transportés par les courants pour fécondation.


2.2. Les cnidaires :
< 1 ère apparition des couches cellulaires ! re apparition des couches cellulaires ! >
- Deux feuillets cellulaires distincts unistratifiés (diploblastiques vrais) mais pas d’organes.
- Symétrie radiale : n’importe quel plan passant par l’axe principal divise l’organisme en moitiés équivalentes.
- Apparues très tôt (la moitié des espèces au Précambrien « L’ère des méduses … »), env. 10 000 espèces marines actuelles.
- Tailles très variées : du μm à 2,5 m
Symétrie radiale

- Organisation cellulaire et cycle biologique: alternance des stades POLYPE/MEDUSE
alternance des stades POLYPE/MEDUSE

alternance des stades POLYPE/MEDUSE

Caractéristique majeure : mise en place sur les tentacules de systèmes de défense CNIDOCYSTE à cellule contenant un nématocyste: capture et paralysie des proies.
systèmes de défense CNIDOCYSTE

{Base de la d Base de la découverte de l couverte de l’anaphylaxie anaphylaxie (hypersensibilit (hypersensibilité) par 2 physiologistes :
RICHET et PORTIER 1902 RICHET et PORTIER 1902 è « Anticongestine » Première approche dans la compréhension des mécanismes de l’allergie.
Prix Nobel de M Prix Nobel de Médecine 1913}

3. Intérêts actuels et rapports avec l’homme
- Pullulations estivales des méduses certaines années : bonne santé des mers et océans ? Que faire si l’on est piqué ??????????

- Recherches:
à sur la production par les Eponges de substances à activité anti-infectieuse et antimitotique….
à sur les toxines de méduses (médicaments)
- Consommation des méduses en Asie : divers procédés de conservation Æ inhibition du déclenchement des cell. à venin. Mais intoxications possibles… (toxines ?)
- Immense biodiversité Cnidaires : diploblastiques qui perdurent depuis des millions d’années sans réelles modifications depuis leur apparition. Adaptation à tous les environnements marins…
à Clé de leur diversité : activité métabolique très lente associée à une adaptation à la capture de proies de taille très variée …





Enregistrer un commentaire

0 Commentaires