header ads

Cours Biologie Cellulaire SVT S1 -CH II- LE RÉTICULUM ENDOPLASMIQUE #1

Attention! Ce text est protégé par des droits d'auteur. Sa diffusion, duplication, mise à disposition du public (sous quelque forme ou support que ce soit), mise en réseau, partielles ou totales, sont strictement réservées à Biologie Maroc.
Cours Biologie Cellulaire S1 | Chapitre II : LE RÉTICULUM ENDOPLASMIQUE #1
Cours Biologie Cellulaire S1 | Chapitre II : LE RÉTICULUM ENDOPLASMIQUE #1


Le système endomembranaire de la cellule eucaryote est formé par un ensemble de compartiments membranaire communiquant les uns avec les autres et avec la membrane plasmique. Ces compartiments sont : réticulum endoplasmique, Appareil de Golgi et lysosomes. 

I- Structure 

Le RE est formé par un ensemble de vésicules et de tubules organisés en réseau. Les membranes du RE forment un feuillet continu délimitant un espace interne : la lumière du RE ou cisterne. On distingue deux types de RE : 



a- Réticulum endoplasmique rugueux (REG)

Le REG est un ensemble de sacs aplatis communiquant entre eux. Les membranes du RE à structure trilaméllaire ont une épaisseur de 50 à 60A°. la face interne de la membrane réticulaire est toujours lisse. Alors que la face externe (du côté cytosolique) est tapissée de ribosomes. Il joue un rôle dans la protéosynthèse et la glycosylation des protéines. 



b- Réticulum endoplasmique lisse (REL)  : 

Ces membranes ne portent pas de ribosomes et il est formé par un réseau de petites vésicules et de petits tubules. Il joue un rôle dans la synthèse des lipides et des hormones stéroïdes ainsi que la détoxification. 

Répartition du RE 

Le REG et le REL peuvent coexister dans une même cellule et peuvent communiquer entre eux (cellule hépatique). En cas de synthèse active des protéines le REG est généralement très développé (cellules acineuses du pancréas). En cas de métabolisme lipidique important le REL est très abondant (cellule hépatique). 

Relation avec l’enveloppe nucléaire 

L’observation au microscope électronique a montré une continuité entre la membrane réticulaire et le feuillet externe de l’enveloppe nucléaire. Au point de vue 
biochimique , pas de différence entre les deux membranes. Après la mitose l’enveloppe nucléaire est une différenciation de la membrane du RE. 

II- Composition chimique

Les études biochimiques réalisées sur la membrane réticulaire après isolement par centrifugation (voir TD) ont montré qu’elles renferment des protéines (70%) généralement des enzymes et des lipides (30%). La membrane réticulaire présente une asymétrie très marquée puisque sur la face cytosolique on trouve : cytochrome b5, cytochrome P450 réductase et l’ATPase Ca++ dépendante. Sur la face luminale on a : la glucose-6-phosphatase, β glucuronidase et des glycosyl transférases.

Enregistrer un commentaire

0 Commentaires